Que savoir sur la mission d’expertise sécheresse?

La France a maintes fois connu des épisodes de sécheresse. Le dernier moment est celui de 2019. Pourtant, en plus d’impacter l’agriculture et l’élevage, ce phénomène provoque malheureusement des dégâts sur la construction. Afin de bénéficier d’un remboursement dans ce cadre, la réalisation d’une expertise s’impose alors.

Comprendre le phénomène de sécheresse

La planète entre actuellement dans une phase de grande chaleur. Selon les prévisions des scientifiques, celle-ci peut perdurer jusqu’en 2022. Cela aide à comprendre les fortes chaleurs ayant tendance à s’intensifier depuis quelques années. Elles entraînent ensuite une évaporation de l’eau dans le sol. Ensuite, le manque de pluie vient aggraver la situation.

Une expertise sécheresse sera réalisée en vue de déterminer les conséquences d’un tel phénomène sur la construction. Pour précision, il faut savoir que la France possède sa propre définition de l’état de sécheresse absolue. Alors, celui-ci est effectif quand aucune goutte de pluie n’est tombée durant 15 jours consécutifs. Le phénomène peut être d’origine naturelle. Dans ce cas, les températures élevées et le déficit d’eau en sont les principales causes. L’aggravation de la sécheresse peut aussi être due à une surexploitation de la ressource en eau.

Une situation à ne pas sous-estimer

En France, l’état de sécheresse se met en place après la déclaration de catastrophe naturelle faite par l’État. Il peut concerner quelques zones, voire plusieurs communes. Dans ce sens, l’ampleur de la situation en 2018 a contraint l’État à prendre plusieurs arrêtés. Le dernier étant l’arrêté du 16 juillet 2019 soutenant reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle. Il a été édité au Journal officiel datant du 09 août 2019.

L’expertise sécheresse peut se réaliser en parallèle de cette déclaration par l’État. Vous l’aurez donc compris. Cette mission ne peut se faire tant qu’un arrêté interministériel ne confirme l’état de catastrophe dans une commune. Si c’est le cas, vous pouvez saisir votre assurance pour solliciter une indemnisation.

L’expert d’assuré intervient juste après cette étape afin de vous garantir un remboursement décent. Notez qu’il existe une loi définissant les conditions d’indemnisation (loi du 13 juillet 1982) pour les dommages causés par la sécheresse à l’habitation.

Les informations contenues dans un rapport d’expertise sécheresse

Le spécialiste en expertise sécheresse y notifie que votre région est bel et bien en déclaration sécheresse. Le document détaillera aussi de manière précise la liste des biens endommagés et leur valeur.

Y seront également précisées la circonstance du sinistre et les mesures conservatoires préconisées pour vos biens. Dans un souci de transparence, l’expertise dévoile également les modalités de remises en état.

Pour note, il existe plusieurs symptômes caractéristiques des dommages causés par la sécheresse sur l’habitation.

Parmi les phénomènes plus courants, on note :

  • l’affaissement de dallage. Celui-ci survient suite à une sécheresse intensive et persistante. Il se manifeste le plus souvent par des fissures apparentes entre le plafond et les cloisons. Parfois, ces ouvertures apparaissent sous les plinthes.
  • Les fissures sous les murs sont aussi une des manifestations du problème. Elles s’expliquent par l’incapacité de certains matériaux de construction à résister à la compression et au cisaillement.

Vous voilà maintenant au courant de l’utilité d’une expertise sécheresse. Pour garantir une intervention dans les règles de l’art, confiez la mission à un cabinet expert en bâtiment. Comptant parmi son équipe d’architectes et géotechniciens expérimentés, un tel cabinet saura vous garantir un contrôle de qualité.

Vous aimez alors partagez
Facebook Comments