Rendre sa maison plus accessible pour sa fille en fauteuil roulant

Lorsque vous avez une personne à mobilité réduite qui se déplace à l’aide d’un fauteuil roulant dans votre famille, inutile de déménager ni de construire une maison parfaitement adaptée. Il vous suffit d’aménager votre espace intérieur afin de faciliter ses déplacements et lui procurer une meilleure autonomie. Voici quelques manières de transformer les pièces de votre logement pour être plus pratique.

Déterminez l’adaptabilité de votre maison

La majorité des logements anciens ne sont pas équipés d’infrastructures adaptées à une personne à mobilité réduite. En conséquence, vous devez passer en revue certains points importants comme la dimension de l’espace. Pour que votre fille puisse se déplacer librement en fauteuil roulant, il faut des couloirs d’au moins un mètre de largeur ou plus. Il faut respecter ce même espace entre les meubles et les différents équipements, surtout si votre fille a un fauteuil roulant conventionnel.

Rendre sa maison accessible à une personne à mobilité réduite n’est pas une tâche difficile comme vous le pensez. Vous devez juste veiller à ce que l’accès aux différents équipements courants au quotidien soit facilité au maximum et sans danger. Les interrupteurs doivent par exemple être plus accessibles. Il n’est donc pas nécessaire de rénover la maison de fond en comble, mais de l’ajuster en fonction des besoins de votre fille. Pour la question de l’espace, ce n’est plus un problème, car les fauteuils roulants actuels sont moins volumineux comme les modèles présentés sur la page https://www.acekare.com. Ces derniers peuvent faire 360° permettant ainsi aux utilisateurs de se déplacer dans un espace restreint. En tout cas, la remise aux normes de votre maison est moins coûteuse. D’autant plus que vous pouvez bénéficier de certaines aides. Si vous n’avez pas les compétences requises pour effectuer le travail, contactez un professionnel.

Mode d’aménagement de chaque espace

Pour la majorité des habitations hébergeant des personnes en fauteuil roulant, l’installation d’une rampe depuis l’extérieur est obligatoire. Elle doit être suffisamment large de façon pour recevoir un fauteuil roulant standard. N’oubliez pas d’évaluer le niveau d’inclinaison de la pente. Si votre maison comporte des étages, il est possible de faire installer un ascenseur, car ce dispositif est une bonne alternative au monte-escalier. Dans le cas contraire, vous avez la possibilité de commander un monte-escalier sur mesure. De cette façon, votre fille n’aura besoin d’aucune aide pour monter et descendre les étages. À noter que l’installation de monte-escalier peut faire l’objet d’une aide de l’Anah.

Pour la chambre à coucher, envisagez un lit doté d’un élévateur manuel ou motorisé selon vos préférences. Celui-ci a pour principale fonction de mettre la personne dans son lit ou de l’en sortir. Si votre fille ne peut pas se retourner lorsqu’elle dort, vous pouvez faire installer un lit qui comporte un mécanisme de rotation latérale programmable. Ce dispositif lui offre une certaine indépendance, car votre fille n’aura pas besoin de votre aide ou de celle du personnel soignant pour se retourner.

Pour les salles de bain, la baignoire ou la douche (selon le cas) ne doit présenter aucun risque. Pour cela, optez pour une douche préfabriquée spécialement conçue pour les personnes à mobilité réduite. N’oubliez pas non plus de réajuster le siège des toilettes ainsi que les éviers. Pour ces derniers, il faut que le comptoir ne soit pas trop haut. Pour le plancher, oubliez la moquette, car elle ralentit la vitesse du fauteuil roulant. Privilégiez les parquets en bois dur ou un revêtement de sol en vinyle. Veillez à ce que la surface soit complètement plate et ne présente aucun obstacle.

Vous aimez alors partagez